La Comédie de Ferney

Léo et lui

THÉÂTRE
Vendredi 13 20h30
Samedi 14 20h30
Tarif normal 15 €
Tarif membres 10 €
Compagnie Bacchus
Mise en scène : Lucile Pétrement
Interprètes : Léonard Stéfanica, Jean Pétrement
Lumière/ Son : Luc Degassart
Scénographie : Pascale Linderme

D’après les chants de la fureur de Léo Ferré
Éditions Gallimard et La Mémoire et la Mer
Adaptation Jean Pétrement

Après le succès de Proudhon modèle Courbet, au sein de sa compagnie, Jean Pétrement a toujours
souhaité restituer le verbe de ceux qui sondent la nature de l'homme.

L’espace d’une génération, elle n’est pas si grande la distance entre un père et un fils, elle est même bienvenue lorsqu’elle permet au père de jouer le rôle d’éclaireur sur les sentiers de la poésie perchée dans les étoiles.

Le père voudrait partager avec son fils la passion qu’il éprouve pour la poésie de Léo Ferré, il lui offre son cœur en vérité mais le fils musicien, debout sur son cheval fougueux, regarde les pierres qui se dresse sur son chemin. Il est découragé, il perçoit le gouffre entre son désir de création et le monde qui l’entoure. Il est prêt à lâcher les rênes, à renoncer. La voix de son père, trop lointaine, il l’associe à son désenchantement.

Étonnamment à partir des seuls textes de Léo Ferré, tirés principalement des Chants de la Fureur, Jean Pétrement réussi à instaurer le débat entre un père et un fils en quête de retrouvailles, la sensation du passé étant elle toujours à venir.

Mise en scène avec une belle sobriété par Lucile Pétrement, cette création originale et bouleversante immerge le spectateur dans l’univers de Léo Ferré avec une saisissante profondeur. Nous voici en quelque sorte au cœur du bateau ivre de Rimbaud, dont la proue serait Léo Ferré lui-même. - E. Trân/Le monde

Pétrement nous livre ainsi SA "lecture" de cette poésie ferréenne remplie d’amour et de liberté.
Merci Jean pour l’emploi de ton énergie de vouloir partager son VERBE.
- Mathieu Ferré (fils de Léo)
Pour réserver en ligne, cliquez sur la date du spectacle.
Dossier Léo et lui