La Métamorphose

d’après Franz Kafka

Gregor Samsa était un représentant de commerce ponctuel, apprécié de ses supérieurs, un fils respectueux, jusqu’à ce que …

… fatigué d’être un homme ordinaire, il se métamorphose en cancrelat.

Partagé entre deux narrateurs, Déborah Lamy et Didier Vidal – parfaits en marionnettes grimées -, le récit du conte fantastique de Kafka ne perd en rien sur la scène sa force comique.

Rendu complice de cette farce sur la déshumanisation, le spectateur se laisse aussitôt gagner par cette réjouissante adaptation signée Sarkis  Tcheumlekdjian (Macondo, Erendira, L’homme qui tua Don Quichotte).

THÉÂTRE
Vendredi 21 janvier 2022
20h30

Durée 1h10
Tarif normal: 15€
Tarif abonnés: 12€
Tarif réduit: 8€

Spectacle tout public à partir de 14 ans

Cie Premier Acte

Soutiens :
Atrium de Tassin, l’Allegro de Miribel, le Toboggan de Décines et la Maison des Arts de Thonon.
La Cie Premier Acte est conventionnée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, subventionnée par la DRAC, les villes de Lyon et de Villeurbanne.

Mise en scène et adaptation :
Sarkis Tcheumlekdjian

Interprétation :
Mégane Cottin, Déborah Lamy et Didier Vidal

Vidéo : Catherine Demeure

Images :
Mégane Cottin

Costumes :
Anne Dumont

Label Saison Voltaire 2021-2022

Autres événements

  • Phèdre sans Racine

    Du 27 au 29 mai 2022

    On connait tous l’histoire de Phèdre, reine tragique plongée dans les affres de la passion incestueuse qu’elle nourrit pour son beau-fils Hippolyte. Mais imaginons un instant que Phèdre soit une quarantenaire dépressive...
    En savoir plus…
  • Territoires

    Le 13 juin 2022

    Dans un monde qui ne ressemble plus à celui que nous connaissons, quatre explorateurs rencontrent quatre explorateurs. Unis devant l'adversité, solidaires et fraternels ils seront confrontés à ce qui depuis que l'homme est homme constitut une source de conflit, le territoire...
    En savoir plus…
  • Babar, lustre et tragédie

    Du 17 au 19 juin 2022

    Cette pièce est impossible à résumer...si, on pourrait mais ce serait inutile. Treize personnages, presque pas de décors, un début, un milieu, une fin du son et de la lumière. Une heure dix maximum.
    En savoir plus…