Et me voici soudain roi d’un pays quelconque

de Fernando Pessoa

En 1914, Fernando Pessoa écrit dans une extase indéfinissable une trentaine de poèmes sans avoir l’impression d’en être l’auteur. Portés à la scène, Pessoa, ses « autres », et sa poésie, se retrouvent dans un spectacle inoubliable.

Esquissé il y a quelques années avec un soliloque intitulé Je ne suis personne, Et me voici soudain roi d’un pays quelconque, poursuit une aventure entièrement dédiée à la  poésie de l’écrivain portugais et de ses « autres ».

Femme, homme ou enfant, Aurelia Arto offre une variété de jeu remarquable, jamais illustrative, et se montre tour à tour capable de traduire la candeur, l’étonnement, la  tristesse ou la drôlerie clownesque.

Sobre et inventive, la mise en scène de Guillaume Clayssen seconde une comédienne bouleversante et magistrale.

« Tout est là, déjà. Le sens profond, le plaisir, la légèreté… La poésie de Pessoa est ici incarnée avec une rare subtilité » – Éric Ruf, Administrateur de la Comédie Française

THÉÂTRE
Les 18 et 19 mars 2022
20h30

Durée 1h10
Tarif normal: 15€
Tarif abonnés: 12€
Tarif réduit: 8€

Spectacle tout public à partir de 13 ans

Compagnie des Attentifs

Coproduction : Relais culturel de Haguenau et Saison Voltaire.
Soutiens : Lilas en scène, Théâtre des Quartiers d’Ivry — Centre Dramatique National du Val-de-Marne.

Mise en scène :
Guillaume Clayssen

Co-conception :
Guillaume Clayssen et Aurélia Arto

Interprétation :
Aurélia Arto

Scénographie :
Delphine Brouard

Costumes :
Séverine Thiébault

Création lumières :
Julien Crépin

Création son :
Cédric Colin

Label Saison Voltaire 2021-2022

Autres événements

  • Babar, lustre et tragédie

    Du 17 au 19 juin 2022

    Cette pièce est impossible à résumer...si, on pourrait mais ce serait inutile. Treize personnages, presque pas de décors, un début, un milieu, une fin du son et de la lumière. Une heure dix maximum.
    En savoir plus…