Jamais Plus

Alors que le nazisme est en marche dans l’Allemagne d’avant-guerre, Franz Weissanrabe, un garçon ordinaire, est irrésistiblement séduit par la fraternité et les activités proposées par les jeunesses hitlériennes.

Il devient ainsi peu à peu le jouet du fascisme, un bon petit soldat, prêt à tout, même à dénoncer son père lorsque celui-ci veut aider des juifs à quitter le pays. Face à la violence de l’arrestation de la famille juive et de son père, Franz va rompre avec tout ce qu’il aimait et rejoindre le mouvement résistant « La Rose Blanche ».

« Jamais plus » est un appel à la réflexion. À travers Franz, on s’interroge sur le droit à l’innocence, le patriotisme, la force et le droit à la révolte, l’endoctrinement…

« Le texte magnifique donne au personnage l’étoffe des héros tragiques de Racine » France 3

« La construction de la pièce (…) ouvre des portes sur l’imaginaire de chacun, propose une incitation à la réflexion » L’Humanité

Cliquez sur l’icone pour consulter le dossier complet.

THÉÂTRE
Vendredi 6 novembre 2020 
19h00

Durée 1h15
Tarif plein: 15€
Tarif réduit: 10€

Histoire inspirée de faits réels

Écrit et mise en scène par Goeffrey Lopez
Musiques : Brice Vincent
Lumières : Filipe Gomes Ameilda
Costumes : Patricia de Fenoyl
Interprète : Antoine Fichaux

Autres événements

  • Phèdre sans Racine

    Du 27 au 29 mai 2022

    On connait tous l’histoire de Phèdre, reine tragique plongée dans les affres de la passion incestueuse qu’elle nourrit pour son beau-fils Hippolyte. Mais imaginons un instant que Phèdre soit une quarantenaire dépressive...
    En savoir plus…
  • Territoires

    Le 13 juin 2022

    Dans un monde qui ne ressemble plus à celui que nous connaissons, quatre explorateurs rencontrent quatre explorateurs. Unis devant l'adversité, solidaires et fraternels ils seront confrontés à ce qui depuis que l'homme est homme constitut une source de conflit, le territoire...
    En savoir plus…
  • Babar, lustre et tragédie

    Du 17 au 19 juin 2022

    Cette pièce est impossible à résumer...si, on pourrait mais ce serait inutile. Treize personnages, presque pas de décors, un début, un milieu, une fin du son et de la lumière. Une heure dix maximum.
    En savoir plus…