Premier Amour

De Samuel Beckett

Dans la peau du drôle d’amoureux, Jean-Quentin Châtelain excelle dans l’art du monologue, dont il apprécie le « plaisir du vide » et « la solitude sur le fil qui donne la beauté du voyage ».

Premier texte rédigé en français par Beckett, Premier Amour est un chef-d’œuvre de drôlerie et d’humour.

« Pas de musique, pas de décor, pas de gesticulation » avait prévenu le directeur des Éditions de Minuit, Jérôme Lindon, lorsqu’en 1999 Jean-Michel Meyer avait exprimé son souhait de porter sur la scène le récit autobiographique de Beckett.

Seul sur la scène, assis sur un vieux banc, un clochard, un marginal, qui sait ? s’amourache, à sa manière, d’une femme, une prostituée.

Au fil des digressions — amusées —, des descriptions — parfois crues —, Beckett se joue de lui-même et des beautés de la langue, lui qui affirmait : « J’ai toujours parlé, je parlerai toujours de choses qui n’ont jamais existé ou qui ont existé, si vous voulez, et qui existeront probablement toujours, mais pas de l’existence que je leur prête ».

Dans la peau du drôle d’amoureux, Jean-Quentin Châtelain excelle dans l’art du monologue, dont il apprécie le « plaisir du vide » et la « solitude sur le fil qui donne la beauté du voyage ».

Avec Premier Amour, il compose un Beckett d’anthologie. Magnifique !

Premier Amour de Samuel Beckett est publié aux Éditions de Minuit.

Cliquez sur l’icone pour consulter le dossier complet.

THÉÂTRE
vendredi 9 décembre
à 20h30

Durée 1h30
Tarif normal: 15€
Tarif réduit: 10€

À partir de 14 ans

Texte :
Samuel Beckett

Mise en scène :
Jean-Michel Meyer

Interprétation :
Jean-Quentin Châtelain

Création lumière :
Thierry Capéran

Autres événements